Logo GALERIE MICHEL CABOTSE - Tableaux d'artistes francais et etrangers XIX XX
Accueil
Actualités
Galerie
Contact


 GALERIE MICHEL CABOTSE - Puce Photographie Photographie
 GALERIE MICHEL CABOTSE - Puce Gravure Gravure
 GALERIE MICHEL CABOTSE - Puce Ethnographie Ethnographie
 GALERIE MICHEL CABOTSE - Puce Aquarelle Aquarelle
 GALERIE MICHEL CABOTSE - Puce Pastel Pastel
 GALERIE MICHEL CABOTSE - Puce Carte géographique Carte géographique
 GALERIE MICHEL CABOTSE - Puce Gouache Gouache
 GALERIE MICHEL CABOTSE - Puce Sanguine Sanguine
 GALERIE MICHEL CABOTSE - Puce Fusain Fusain
 GALERIE MICHEL CABOTSE - Puce Caricature Caricature
 GALERIE MICHEL CABOTSE - Puce Encre Encre
 GALERIE MICHEL CABOTSE - Puce Huile sur papier Huile sur papier
 GALERIE MICHEL CABOTSE - Puce Gravure sur bois Gravure sur bois
 GALERIE MICHEL CABOTSE - Puce Affiche Affiche
 GALERIE MICHEL CABOTSE - Puce Fusain, sanguine et craie Fusain, sanguine et craie
 GALERIE MICHEL CABOTSE - Puce Crayon Crayon
 GALERIE MICHEL CABOTSE - Puce Objets d'art Objets d'art
 GALERIE MICHEL CABOTSE - Puce Estampes japonaises Estampes japonaises
 GALERIE MICHEL CABOTSE - Puce Lithographie Lithographie
 GALERIE MICHEL CABOTSE - Puce Curiosités Curiosités
 GALERIE MICHEL CABOTSE - Puce Mobilier Mobilier
 GALERIE MICHEL CABOTSE - Puce Lavis de sépia Lavis de sépia
 GALERIE MICHEL CABOTSE - Puce Fusain et craie Fusain et craie

Entrez votre email pour souscrire à notre lettre d'information :

Publicité précédente
Publicité suivante

Page précédente
Retour Retour
Shunman : Papillon, bois gravé sur Japon (vendu)
Kubo Shunman (1757 – 1820), actif à partir de 1780

20,6 x 19 cm (8 x 7 1/2 in)


Cachet éditeur en haut gauche. Légende & signature à droite.Ca 1795


 Kubo Shunman (ou shumman) est né à Edo (ancien nom de Tokyo). Il était à la fois le disciple de Kitao Shigemasa et de Torii Kiyonaga, de plus il étudia les rudiments de l'école de peinture Kanô. Dans les années 1780, il publia plusieurs admirables gravures ukiyo-e mais par la suite – inspiré par la conduite similaire de son condisciple Kitao Masanobu – il se consacra à la peinture, la poésie, la littérature et de temps en temps aux estampes surimono. S'il était réellement l'orfèvre et le laqueur aussi habile qu'on le prétend, cela expliquerait la délicatesse singulière de ses surimono. Deux feuillets ayant pour sujet des papillons représentent ses plus belles œuvres graphiques.

 

Durant les 10 dernières années de sa vie, il fut un des plus prolifique, original et sophistiqué dessinateurs de surinomo. Il fut aussi l'un des premiers à s'intéresser à la nature morte.

 

 

Biblio :             The art of Surimono, Roger Keyes (page 350)

                        Les estampes japonaises, Lubor Hajek, n°58

Liens
Login : Mot de passe