Logo GALERIE MICHEL CABOTSE - Tableaux d'artistes francais et etrangers XIX XX
Accueil
Actualités
Galerie
Contact


 GALERIE MICHEL CABOTSE - Puce Photographie Photographie
 GALERIE MICHEL CABOTSE - Puce Gravure Gravure
 GALERIE MICHEL CABOTSE - Puce Ethnographie Ethnographie
 GALERIE MICHEL CABOTSE - Puce Aquarelle Aquarelle
 GALERIE MICHEL CABOTSE - Puce Pastel Pastel
 GALERIE MICHEL CABOTSE - Puce Carte géographique Carte géographique
 GALERIE MICHEL CABOTSE - Puce Gouache Gouache
 GALERIE MICHEL CABOTSE - Puce Sanguine Sanguine
 GALERIE MICHEL CABOTSE - Puce Fusain Fusain
 GALERIE MICHEL CABOTSE - Puce Caricature Caricature
 GALERIE MICHEL CABOTSE - Puce Encre Encre
 GALERIE MICHEL CABOTSE - Puce Huile sur papier Huile sur papier
 GALERIE MICHEL CABOTSE - Puce Gravure sur bois Gravure sur bois
 GALERIE MICHEL CABOTSE - Puce Affiche Affiche
 GALERIE MICHEL CABOTSE - Puce Fusain, sanguine et craie Fusain, sanguine et craie
 GALERIE MICHEL CABOTSE - Puce Crayon Crayon
 GALERIE MICHEL CABOTSE - Puce Objets d'art Objets d'art
 GALERIE MICHEL CABOTSE - Puce Estampes japonaises Estampes japonaises
 GALERIE MICHEL CABOTSE - Puce Lithographie Lithographie
 GALERIE MICHEL CABOTSE - Puce Curiosités Curiosités
 GALERIE MICHEL CABOTSE - Puce Mobilier Mobilier
 GALERIE MICHEL CABOTSE - Puce Lavis de sépia Lavis de sépia
 GALERIE MICHEL CABOTSE - Puce Fusain et craie Fusain et craie

Entrez votre email pour souscrire à notre lettre d'information :

Publicité précédente
Publicité suivante

Page précédente
Retour Retour
Joyau : Falaises au clair de lune (Yport) (vendu)
Joyau, Amédée (1872, Paris - 1913, Fontainebleau)

24 x 47,7 cm

Gravure sur bois en couleurs, remarquable par la subtilité dans l'usage des demi-teintes.

Datant de 1901

Monogrammé en bas à droite, dans la planche.

D'après le catalogue Curtis, le tirage aurait été effectué à 25 ou 30 exemplaires.
Référencé dans le Curtis comme N°35.

Amédée Joyau est associé au Salon de la Nationale des Beaux-Arts depuis 1901, il figura au Salon de ce groupement à Paris ainsi qu'aux Expositions du Salon d'Automne. Il a laissé cent trente cinq estampes, de 1895 à 1913, surtout des paysages gravés sur bois en plusieurs couleurs.
 Marqué par l'art japonais, mais également influencé par Henri Rivière, comme ce dernier, Amédée Joyau pratiqua d'abord le cuivre gravé avant qu'en 1894 la découverte de l'estampe japonaise ne le détermine à apprendre par lui-même, lui aussi, la technique de la gravure sur bois en couleurs (appelée aussi taille d'épargne).
Très vite il en acquiert la maîtrise : de 1895 à 1899, il réalise des figures ou scènes intimes dans le goût nabi, quelques portraits et des paysages de Normandie (Villiers-sur-Mer), de Paris, du Touquet, d'Yport, et de Belgique. Jusqu'à une mort précoce, en 1913, Joyau exécuta une cinquantaine de planches, préférant le bois de bout au bois de fil, et nous laissant un oeuvre gravé particulièrement sensible et attachant.

Biblio : Benezit, Gründ, 1999, volume 7.  Atherton Curtis : Catalogue de l'oeuvre gravé de Amédée Joyau, Prouté, Paris, 1938.  Impressions bretonnes, la gravure sur bois en Bretagne (1850 - 1950), Philippe Le Stum, Catalogue de l'exposition au Musée départemental breton de Quimper, Editions Palantines, 2005.



Liens
Login : Mot de passe