Logo GALERIE MICHEL CABOTSE - Tableaux d'artistes francais et etrangers XIX XX
Accueil
Actualités
Galerie
Contact


 GALERIE MICHEL CABOTSE - Puce Tableau Tableau
 GALERIE MICHEL CABOTSE - Puce Sculpture Sculpture
 GALERIE MICHEL CABOTSE - Puce Dessin Dessin

Entrez votre email pour souscrire à notre lettre d'information :

Publicité précédente
Publicité suivante

Page précédente
Retour
Nature morte (vendu)
Bougrine, Vladimir


Date : 1983
Dimensions : 65 x 54 cm (25 1/2 x 21 1/4 in.)
Envoyer par e-card à un contact

Powered by Zoomify
Signé et daté en bas à droite. 

Vladimir BOUGRINE (1938, Leningrad - 2001, Saint-Pétersbourg) :

Vladimir Bougrine naquit à Leningrad, en 1938, fils d'un restaurateur d'icônes, et d'une artiste peintre, Nathalie Anikina. Durant les 900 jours de siège de Leningrad par l'armée allemande, sa famille et lui connurent des conditions de vie particulièrement difficiles, souffrant de la famine et du froid.
De 1956 à 1959, suit les cours de l'Institut Muchina d'art et de design industriel, puis de 1960 à1965, à l'Académie des Beaux-arts de Leningrad. A la suite de l'exposition « Bulldozer », le 15 septembre 1974, au cours de laquelle la police dispersa les artistes dits «  dissidents », tout en confisquant leurs œuvres, il décide d'émigrer en Israël.
Son avion fait escale à Vienne , où il décide de prolonger son séjour, protégé par la Princesse Windisch-Graetz, et où il réalise le portrait du Cardinal Koenig (conservé au Palais épiscopal). De là il décide de s'installer en France où ses amis, la famille Droin, l'accueille. En1977, Bougrine intègre la Communauté du Moulin d'Ande, dirigée par Suzanne Lipinska et Maurice Pons, puis obtient un atelier à la Cité des Arts à Paris. Il passe les deux dernières années de sa vie à Saint Petersbourg , où il était retourné en 1984 après avoir obtenu la nationalité française. A partir de 1969, il participe à de nombreuses expositions collectives et personnelles en France et à l'étranger. 
Nous avons affaire ici à une œuvre caractéristique de sa production des années 1980.
Extrait de : www.paintitrussian.com, propos de Jane Macgillivray.

Liens
Login : Mot de passe